Infection à transmission “gouttelettes”

RAPPEL CLINIQUE

Très contagieuse, la coqueluche, dans les pays comme la France qui vaccine dès le plus jeune âge, atteint souvent les adultes, qui contaminent alors les nourrissons de leur entourage, trop jeunes pour être protégés par la vaccination, avec des conséquences graves.

Des épidémies nosocomiales impliquant des soignants ont été décrites.

Elle se transmet avant tout par l’intermédiaire de gouttelettes provenant des voies aériennes supérieures, générées par la toux, les éternuements ou la parole d’un sujet infecté.

Voir le  rappel sur la maladie (fiche EFICATT) : http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Coqueluche

ÉPIDÉMIOLOGIE

Voir les données en ligne sur le site de  Santé Publique France :

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/coqueluche/donnees

PRÉVENTION

Prévention primaire

A) La vaccination :

La vaccination contre la coqueluche est fortement recommandée pour les professionnels de santé : voir rubrique Vaccinations/ Coqueluche sur le site du GERES :  : https://www.geres.org/vaccination-contre-la-coqueluche/

B) L’application des mesures complémentaires « Gouttelettes » :

En complément des précautions standard : précautions complémentaires « gouttelettes» en ligne sur le sitede laSF2H :  https://sf2h.net/publications/prevention-de-transmission-croisee-voie-respiratoire-air-goutelettes

Prévention secondaire

Conduite à tenir en cas d’exposition à un cas de coqueluche en milieu professionnel ( fiche EFICATT) :  http://www.inrs.fr/publications/bdd/eficatt/fiche.html?refINRS=EFICATT_Coqueluche

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche : rapport du HCSP de 2004

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=461

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?