Face à des tensions récurrentes d’approvisionnement en vaccins, les autorités sanitaires, doivent adapter les recommandations vaccinales et définir qui doit être vacciné en priorité et comment vacciner les personnes concernées.

BCG
Face à la rupture de stock de vaccin BCG SSI, le vaccin BCG BioMed Lublin, initialement destiné au marché polonais, est importé par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD pour mise à disposition en France  Sa distribution est limitée aux collectivités : PMI, CLAT, maternités et centres de vaccination. L’avis du HCSP du 18 avril 2016, qui reste valable, soulignait que les professionnels de santé ne constituent pas une population prioritaire et le HCSP rappelle son avis de mars 2010 recommandant la levée de l’obligation vaccinale.

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=549

Hépatite A
La tension sur les approvisionnements des vaccins hépatite A adultes se poursuit : les recommandations de l’avis du Haut Conseil de santé publique (HCSP) du 19 mai 2016 restent valables.

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=560

Le HCSP rappelait qu’il est légitime de vacciner contre l’hépatite A les personnes exposées professionnellement tel qu’indiqué au calendrier vaccinal mais, en période de pénurie l’initiation ou, à plus forte raison, la complétion de la vaccination ne constitue pas une priorité.

Hépatite B
Viennent s’y ajouter des difficultés d’approvisionnement en vaccin contre l’hépatite B (arrêt de production du vaccin Genhevac B®  de Sanofi-Pasteur et problèmes de production de l’ Engerix B20® de GSK) qui ont justifié un nouvel avis du HCSP le 14 février 2017, publié le 2 mars 2017 définissant la conduite à tenir dans cette situation.

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=594

Le HCSP souligne que les professionnels et les étudiants des filières préparant aux professions de santé devant satisfaire à l’obligation vaccinale contre l’hépatite B doivent être vaccinés en priorité. Leurs conditions d’immunisation sont néanmoins modifiées : l’avis du HCSP comporte un nouvel arbre décisionnel, destiné à faciliter leur compréhension.
Cet avis a donc amené les autorités de santé à suspendre les annexes 1 et 2 de l’arrêté du 2 août 2013 par arrêté du 2 mars 2017.

 https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/3/2/AFSP1706916A/jo

Ces nouvelles conditions d’immunisation contre l’hépatite B sont applicables jusqu’à la fin de la période de pénurie.

 

En date du 16 mars 2017

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?