Geste

Risque

• Exposition au sang ou à d'autres produits biologiques par piqûre, coupure ou contact cutané sur peau lésée.

Prévention

Le port de gants étanches protège contre les agents biologiques.
Au bloc opératoire, le port d'une double paire de gants est recommandé, le changement de la paire extérieure intervenant après 30 min à 2h

Informations complémentaires

Textes et normes de référence :
• Gants médicaux à usage unique (gants de chirurgie, gants d'examen et de soins) :
- Directive européenne 93/42-Dispositifs médicaux.
--classe I (gants d'examen et de soins non stériles)
--classe I stérile (gants d'examen et de soins stériles / intervention d'un organisme notifié
--classe IIa (gants de chirurgie / intervention d'un organisme notifié).
- Normes : EN 455-1 - Détection des trous - Prescriptions et essais, EN 455-2 - Propriétés physiques - Prescriptions et essais, EN 455-3 - Exigences et essais pour évaluation biologique.

• Gants de protection :
- Directive européenne 89/686 - Equipements de protection individuelle.
- Normes : EN 420 - Exigences générales ; EN 374 - Protection contre les risques chimiques et les micro-organismes (EN 374-1 : performances, EN 374-2 : résistance à la pénétration, EN 374-3 : résistance à la perméation) ; EN 388 - Protection contre les risques mécaniques (notamment résistance à l'abrasion, à la coupure par tranchage, à la déchirure, à la perforation). Indication du niveau de performance.

Remarques :
- Les gants en latex sont à l'origine d'allergies induites par les protéines du latex.
Le poudrage des gants est un élément favorisant : la poudre, qui fixe les protéines du latex, est diffusée dans l'air ambiant au moment de l'enfilage et peut être inhalée.
Préférer les gants en caoutchouc synthétique (néoprène, nitrile). Pour les gants latex, choisir des gants de faible teneur en protéines, non poudrés ou à faible teneur en poudre.
- Aucune résistance chimique n'est exigée des gants médicaux. Les gants de protection peuvent être testés vis-à-vis de certains agents chimiques (antiseptiques, produits de chimiothérapie, solvants de laboratoire…).
- Les gants et sous-gants anti-coupures ne protègent pas des piqûres. Leurs performances de résistance à la coupure doivent avoir été évaluées (EN 388).

Type de matériel
  • Gants de chirurgie
Fournisseur

ZI de la Tuilerie
12 rue Pierre Bray
60290 NEUILLY SOUS CLERMONT
Tél. : 03 44 73 83 60 - Fax : 03 44 73 57 32
commercial@euromedis.fr

Securité
  • Dispositif « barrière »

    Le port de gants, de casaques, de masques, d'écrans de lunettes apporte une protection contre le sang, les agents biologiques, les fluides.

Mise à jour le 17/07/2017

Caractéristiques et indications (données fournisseurs)

Gant chirurgical en polymère synthétique Flexylon ®  incluant un liquide désinfectant (mélange d’ammoniums quaternaires et de chlorexidine dispersé sous forme de microgouttelettes en réservoirs fermés) séquestré à l’intérieur du gant dans sa couche centrale, libéré en cas de rupture du gant, permettant de réduire la charge virale (virus enveloppés) transmise en cas d’AES. (rachat et amélioration de la technologie G-Vir)

Matériau sandwich à trois couche : couche mécanique externe , couche intermédiaire en Flexylon® qui contient le liquide désinfectant, couche mécanique interne en Flexylon® enduite d’un revêtement acrylique inerte destiné à faciliter l’enfilage.
Sans poudre, sans latex, sans accélérateur ou autre agent de réticulation et avec un niveau barrière AQL = 0,1.

Conditionnement : sous double emballage par paire ; boîtes de 40 paires ; 4 boîtes par carton ; 8 tailles : T5,5 – T6 – T61/2 – T7 – T71/2 – T8 – T81/2 – T9.
Usage unique
Couleur vert et blanc
Forme : anatomique
Bord : roulé

Origine : Asie du Sud Est

Indications : interventions chirurgicales.
Peut être porté en mono-gantage ou en sous-gant

DM classe IIb, stérile. Marquage CE, ISO 9001 : 2008, ISO 13485 : 2012.
Biocompatibilité/Cytotoxicité évaluée selon la norme ISO 10993
Stérilisation aux rayons beta à 25Kgy

Durée de validité du produit : 3 ans

Recommandations

L’utilisation du produit s’inscrit dans une démarche globale d’analyse et de gestion des risques infectieux au bloc opératoire.

Études  disponibles

Krikorian R, et al. Standardization of needlestick injury and evaluation of a novel virus-inhibiting protective glove. Journal of Hospital Infection 2007 ;66 :339-45.

Sonntag P, et al. Biocide squirting from an elactomeric tri-layer film. Nature Materials 2004 ;3 :311-5.

Bricout F, et al. Virus-Inhibiting surgical glove to reduce the risk of infection by enveloped viruses. Journal of Medical Virology 2003 ;69 :538-45.

Lasch J. Interaction of detergents with lipid vesicles. Biochimica et Biophysica Acta 1995 ;1241 :269-92.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?